En japonais, bonsaï signifie « plante dans un pot ». En réalité, il s’agit davantage d’un arbre nain obtenu grâce à plusieurs années de travail et de patience ponctuées par la taille et le rempotage de l’arbre.

Largement répandue en Occident, la culture du bonsaï requiert un entretien facile mais quotidien. On ne peut s’en occuper seulement quelques minutes par jour car le bonsaï, pour s’épanouir, nécessite des soins constants guidés par la rigueur, la logique, la sensibilité et l’imagination. Son entretien implique une méthode de taille particulière, la ligature de ses branches et un rempotage régulier accompagné de la taille de ses racines.

La culture du bonsaï est le résultat d’une démarche artistique personnelle faisant appel à tous les sens. Les arbres miniatures vendus en grandes surfaces sont victimes d’une uniformisation, contraire à la philosophie du bonsaï. Véritable sculpture animée, le bonsaï désigne l’ensemble harmonieux et unitaire formé par la plante et son pot, c’est une allégorie de la nature, quelque peu domestiquée.

bonsai_art

Un château bonsaï